A

Agence de communication

Une agence de communication est chargée de guider ses clients dans l’élaboration de leur communication interne et externe. Elle propose de prendre en charge l’ensemble des leurs besoins de communication au travers différents pôles de compétences. ( communication institutionnelle, communication de marque, communication événementielle, communication corporate, création de visuels, retouche et traitement de l’image, signalétique, création de site internet,…) ; pouvant ainsi couvrir l’ensemble des besoins de ses clients.

Agence web

Agence web ou Web agency. Agence de communication spécialisée dans la communication digitale (interactive) à travers essentiellement la création de sites internet.

Aliasing

Effet désagréable dû à la pixelisation, et qui fait apparaître des escaliers sur les lignes en biais (graphisme et caractères).

Aplat

Surface partielle ou totale d’un document recouverte uniformément par une couche d’encre.

B

Barre de contrôle Brunner

Bande de petite surface calibrée et de micro-lignes. La barre de contrôle Brunner, mise en place par le photograveur, est employée par l’imprimeur pour mesurer les écarts techniques entre l’impression et l’épreuve contractuelle.

Ben-Day

Du nom de son inventeur Benjamin Day, système de mise en couleurs par application de trames qui permet la reproduction d’images.

Bichromie

Reproduction imprimée avec deux encres de couleur, en principe complémentaires. Utilisée aussi pour produire un camaïeu en choisissant une couleur et un noir.

Bon à tirer

Approbation du client sur la dernière impression réalisée (traceur couleur) avant le tirage en machine, ceci dégageant l’imprimeur d’erreurs subsistantes.

Brochage

Technique de finition des ouvrages imprimés qui comporte un ensemble spécifique d’opérations conduisant à la réalisation des « corps d’ouvrages » (pliage des feuilles imprimées, assemblage des cahiers, solidarisation des cahiers avec la couverture).

C

Cahier

Unité de base de la constitution d’un ouvrage imprimé, formé à partir d’une feuille imprimée, pliée en 4, 8, 16 ou 32 pages, par exemple. C’est par l’encartage ou l’assemblage que les cahiers sont réunis pour former le corps d’ouvrage.

Césure

Désigne la coupure qui intervient à l’intérieur d’un mot en fin de ligne lorsque la justification de cette ligne ne permet pas de le composer en entier (coupure marquée par un trait d’union).

Chapeau

Texte de quelques lignes placé en tête d’un article ou d’un document pour le résumer ou l’introduire.

Charte graphique

Support de communication interne permettant à l’entreprise de figer l’ensemble des règles graphiques (typographies, dessins, couleurs) adoptées dans un souci de permanence et de cohérence de son image.

Chasse

En typographie, la chasse, ou avance, est la largeur d’un caractère augmentée de ses approches. Elle est fonction de la lettre, du corps, du dessin du caractère qui peut être serré ou étroit, normal ou large.

Chemin de fer

Représentation graphique de l’ensemble d’un projet de publication, matérialisé ou non par une maquette de mise en page. Permet l’ordonnancement, le lancement et le contrôle des différentes étapes de la fabrication.

CMJN

Cyan Magenta Jaune Noir, en anglais CMYK : Cyan Magenta Yellow Black. Codage de couleurs en quadrichromie par opposition au RVB.

Communication

La communication (souvent abrégée en com) est l’art d’établir une relation avec autrui, de transmettre l’information à un tiers ; et cela en utilisant l’ensemble des moyens et techniques permettant la diffusion d’un message auprès d’une audience plus ou moins vaste et hétérogène. Par exemple permettre à une entreprise d’informer et/ou de promouvoir son activité auprès du public, d’entretenir son image en utilisant différents supports de communication appropriés au message (plaquette d’entreprise, affiches, …).

Communication corporate

La communication corporate a pour principal objectif de communiquer sur l’image et la notoriété de l’entreprise. La communication corporate regroupe l’ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l’image de l’entreprise vis à vis de ses clients et différents partenaires. Elle se distingue de la communication de marque dans la mesure ou l’efficacité, la philosophie et les valeurs de la société sont mis en avant et non ses produits ou services. Le terme anglais de communication corporate a pour équivalent en français celui de communication institutionnelle.

Communication externe

La communication externe sert à « promouvoir l’image » de l’entreprise auprès du public, partenaires externes, fournisseurs, …

Communication interne

La communication interne sert à fédérer le personnel aux objectifs, philosophie de l’entreprise.

Compte-fil

Loupe permettant de vérifier le repérage. Le compte-fil s’utilise lors de la mise en place et tout au long de l’impression pour vérifier le repérage des couleurs entre elles.

Contrecollage

Opération dans laquelle une ou plusieurs bandes ou feuilles de papier, de carton ou d’autres supports sont collées sur toute leur surface à une autre bande ou feuille de papier (exemples d’utilisation : livres, magazine,…).

Corps

Taille d’un caractère typographique. Cette mesure n’a aucun rapport avec la taille visible des lettres imprimées : elle correspond seulement, comme à l’époque de la typographie au plomb, à l’encombrement vertical nécessaire pour contenir tous les signes d’une fonte – les grands, les petits, ceux qui montent, ceux qui descendent, etc. À l’intérieur de cette dimension globale, le concepteur typographique a toute latitude pour déterminer les proportions relatives de chaque lettre, chiffre, signe de ponctuation, etc., à partir du moment où ceux-ci sont alignés les uns par rapport aux autres sur la ligne de pied ou ligne de base.

Couché

Type de papier ayant reçu en cours de fabrication un ajout de matière (Kaolin). Permet d’obtenir un très bon rendu d’impression (offset, numérique). Ce papier ayant reçu une couche sur une face ou sur les deux. On distingue les couchés classiques des papiers d’art traditionnels dotés de qualité exceptionnelle et relativement chers.

Couleur d’accompagnement

Couleur que l’on ajoute au noir. Souvent définie par une référence Pantone, elle est parfois nécessaire pour traduire des tons frais, métalliques, fluorescents ou pour restituer des couleurs claires sur des détails fins.

Cromalin

Epreuve couleur pouvant servir de bon à tirer et de référence couleur pour le tirage.

CTP : Copy To Plate

Technique récente qui vise à préparer les plaques destinées à l’impression offset à l’aide d’un laser. Ces plaques ou tôles comporteront ainsi la retranscription du fichier informatique réalisé en PAO. Ce procédé se substitue à l’ancienne méthode, qui, plus complexe, consistait à flasher des films transparents qui étaient ensuite assemblés et insolés.

D

Découpe (forme de découpe)

Un motif découpé dans le papier ou un autre matériau à l’aide d’une matrice. Un outil de découpe se présente sous forme d’une planche de bois sur laquelle sont apposées des lames qui rainent, perforent et/ou pli le papier.

Dorure à chaud

Méthode d’impression à chaud de motifs à la feuille d’or et par extension d’aplats métallisés et de couleurs. L’impression « à chaud » se fait à l’aide d’un fer à dorer ou « cliché » laiton ou magnésium par pression et chaleur pouvant aller de 60 à 200°C.

Dos carré collé

Reliure du type livre de poche où les feuillets sont emboîtés et collés dans une couverture à dos carré.

DPI

Mesure déterminant la résolution des images et du texte imprimé (abréviation de Dot Per Inch : nombre de points par pouce).

E

Encartage

Etape d’assemblage. Principe de réunion des cahiers d’un ouvrage par intercalage de chaque cahier au milieu du précédent.

Epreuve

Justificatif imprimé de composition ou de photogravure, préalable au tirage. Aujourd’hui les épreuves, sont, pour la plupart, réalisées sur des traceurs jet d’encre. Ces imprimantes grand format permettent de visualiser ainsi la planche imposée telle qu’elle sera imprimée.

F

Façonnage

Dernières opérations qui, par pliage, découpe, assemblage, encartage, piqûre, reliure, etc., donnent aux documents leur forme définitive. Le façonnage est en majeure partie automatisé mais dans le cas de documents particuliers il peut être manuel.

Folio

Chiffre qui numérote chaque page d’un document imprimé.

Fond perdu

Afin d’imprimer jusqu’au bord de vos documents, ceux-ci sont réalisés sur du papier d’un format légèrement supérieur qui est ensuite massicoté (coupé) sur les repères de coupe (etre 3 et 5 mm).

Format papier

A0 : L = 840 x H = 1 188 mm
A1 : L = 594 x H = 840 mm
A2 : L = 420 x H = 594 mm
A3 : L = 297 x H = 420 mm
A4 : L = 210 x H = 297 mm
A5 : L = 148,5 x H = 210 mm
A6 : L = 105 x H = 148,5 mm

G

Gaufrage

Procédé d’impression permettant d’obtenir des motifs en relief ou en creux, encrés ou non, à l’aide de clichés en creux et de contreparties en relief.

Grammage

Poids d’une feuille de papier au mètre carré. On peut aussi déterminer l’épaisseur d’une feuille de papier en la mesurant à l’aide d’un micromètre.

Grand format

Procédé d’impression réalisé sur des traceurs permettant d’imprimer sur de grands supports : papier, bâche, bâche microperforée, vynil, …

L

Laize

Largeur de la bande de papier en bobine. Terminologie fréquemment utilisée en rotative ou dans l’impression grand format.

M

Main

Tenue d’un papier qui s’apprécie au toucher. A grammage égal, deux papiers n’ont pas la même rigidité.

Massicot

Machine à couper le papier, portant le nom de l’inventeur.

Micromètre

Instrument de précision servant à mesurer l’épaisseur du papier en centièmes de millimètre, ce qui permet d’en déterminer approximativement le grammage.

N

Numérique

Le procédé d’impression numérique est utilisé pour les tirages en petites ou moyennes quantités (max. environ 1000 exemplaires).

O

Offset

C’est l’un des procédés qui produit le plus gros volume d’imprimés (timbres, magazines, journaux, emballage, flyers, plaquettes, brochures, pochettes à rabats, livres…) et possédant une technique d’impression « à plat » . Il est basé sur la répulsion de deux produits antagonistes : l’eau et l’encre gras. L’impression s’effectue par décalque de l’image sur un cylindre en caoutchouc, puis du cylindre au papier. Cette opération se fait à partir de plaques en aluminium (de 1 000 à plusieurs millions d’exemplaires).
Dans le cas de l’impression Offset en rotative, le papier s’emploie sous forme de bobine et les groupes sont doublés pour pouvoir imprimer sur toute la laize en recto/verso.

Ours

L’ours est l’imprimeur dans l’argot typographique. En fait, c’est la mention obligatoire du nom de l’imprimeur, du lieu d’impression et de plusieurs renseignements comme le nombre d’exemplaires.

P

Pantone

Marque déposée pour des références de couleurs présentées sous forme de nuanciers. Il existe plusieurs nuanciers Pantone.

Papier chiffon

Papier fabriqué à partir de pâte contenant une certaine proportion de pâte de chiffon. La proportion minimale requise pour que le papier puisse être dénommé «de chiffon» varie selon les pays.

Papier contrecollé

Papier obtenu par le contrecollage de deux papiers ou plus, de composition identique ou différente.

Papier offset

Caractérisée par son aspect grenu, cette grande famille occupe une place prédominante dans le monde de l’impression.

Papier satin

Papier qui a été soumis à un calandrage poussé dans une supercalandre en vue de lui donner une surface plus unie et plus brillante que celle du papier apprêté.

Pelliculage

Application d’une pellicule transparente, mate, brillante, teintée ou pailletée sur une feuille imprimée. Le pelliculage renforce la résistance du papier et apporte une finition supplémentaire au document.

Piqûre à cheval

Procédé dans lequel des feuilles pliées encartées les unes dans les autres sont maintenues par une ou deux agrafes métalliques insérées dans le pli du dos.

Q

Quadrichromie

Reproduction de documents couleur à partir de trois couleurs primaires, cyan, magenta et jaune, auxquelles on ajoute le noir.

R

Rainage

Empreinte en creux sur les papiers de fort grammage destiné à en faciliter le pliage et ainsi ne pas le casser. On plie jusqu’à 170g et on raine pour un papier plus épais.

RVB

Rouge vert bleu, abrégé RVB (ou RGB de l’anglais red green blue), est un format de codage des couleurs. Ces trois couleurs sont les couleurs primaires en synthèse additive. Elles correspondent en fait à peu près aux trois longueurs d’ondes auxquelles répondent les trois types de cônes de l’œil humain. L’addition des trois donne du blanc pour l’œil humain. Elles sont utilisées en éclairage afin d’obtenir toutes les couleurs visibles par l’homme. Elles sont aujourd’hui utilisées en vidéo, pour l’affichage sur les écrans, et dans les logiciels d’imagerie.

T

Trichromie

Reproduction d’un original à partir de la combinaison de 3 couleurs de base.

V

Vernis

Procédé de dépôt d’un vernis en cours d’impression (vernis machine) ou après impression (vernis UV) pour parfaire la finition d’un document. Le vernis peut être sélectif c’est-à-dire qu’il ne vient recouvrir qu’une zone prédéfinie.